Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Romance dans le desert

24/02/2009 | Bikaner | 0 commentaire |

Romance dans le desert

Bikaner

Ne nous embarrassons pas sur le recit du trajet pour venir a Bikaner. Mise a part le fait que quelqu'un etait la a deux heures du matin pour nous acceuillir a la sortie du train. C'est les yeux encore plein de sommeil qu'on nous aborde par nos prenoms...

On se reveil dans la propriete du patron des excursions a dos de chameau. Il nous propose directement la suite pour le meme prix car sa guest house est vide. Decidement on est vernis. Nous passons la journee en ville de Bikaner pour les derniers preparatifs et pour visiter le fort. Magnifique par la meme occasion.

Au soir nous apprenons qu'un australien se joindra a nous pour la premiere nuit de notre periple a travers le desert du Thar. Petit souper typique et derniere nuit dans un lit digne de ce nom. Reveil gentil au lendemain, petit dejeuner copieux et en route pour l'aventure.

Le 4 x 4 nous attends devant la grille avec tout le materiel. On nous conduit au village de Risa ou nous rencontrons nos compagnons du desert. Quatre chameaux, quatre chameliers et une charrette. On nous explique le B A BA du parfait "chamalier". Le plus dur, c'est lorsque la bete se leve et qu'elle se couche. C'est inevitable si on veut monter a dos de chameau! Ce qui est assez difficil au debut, c'est de trouver le rythme, de trouver le mouvement qui cause le moins douleurs ou de hauts le coeur.

On entre vite dans le vif du sujet. Les paysages deviennent vite arides, il fait chaud et nous apercevons la faune sauvage locale: renard, antilope et perdrix. D'ailleurs on se serait bien bu une "Oeil de Perdrix" pour la peine! Le soir venu, le camp se monte aux lumieres du coucher du soleil. C'est la que nous faisons connaissance avec nos amies les tiques. Elles montent sur nous et la parano s'installe. C'est apres un check up complet que nous nous glissons sous des draps propres. Ce qui est bien dans le desert, c'est le silence. C'est clair qu'apres des villes comme Calcutta ou Mumbai, on apprecie.


Parlons un peu plus des chameaux et de l'equipe. Le chameau de Smokee, Sin, lui, aime bien fumer des bidis. C'est marrant ca, qui se ressemble s'assemble. Lorsqu'il s'en allume un, le chameau tourne sa tete vers lui et attends qu'il lui colle le megot dans les narines. Hume le fumet et tends la tete en arriere comme pour dire "je kif grave!". Toni, lui, c'est le coup de coeur de Pinky Koala. C'est le vieux de la bande. Un regard attendrissant, calme, jamais enerve et toujours docile. Il a des bracelets au chevilles ainsi que des grelots et une clochette autour du coup. Raju, le plus fort, c'est celui qui tracte la charette. C'est le boss de l'equipe, toujours a l'aguet de la moindre femelle qui croise la route de notre caravane. Il faut savoir que c'est la saison des amours chez les chameaux et les males exhibe de la gueule une espece de chaire qui vient du fond de la gorge. Tout ceci en faisant en gargarisme du tonnerre reperable des kilometres a la ronde. Pas tres elegant mais fort efficace!

L'equipe est composee de deux chameliers et d'un chamelier-cuisinier. Baba, le doyen (c'est pour ca qu'on l'appelle Baba, un genre de "papy") passe son temps a chiquer du tabac et a fumer des bidis. Forcement, c'est le maitre de Sin, le chameau de Smokee. Papou, lui, c'est le maitre de Toni. C'est l'indien le plus adorable que l'on aie eu la chance de rencontrer. Il est pere de quattre enfants et a le coeur sur la main. Lala, c'est le mariole. C'est le mec cool comme Fonzie et en plus c'est le cuisinier, il nous prepare toujours des bons petits plats. C'est le maitre de Raju de surcroit. Tout le monde s'assemble...

On traverse des villages, certains composes de huttes, certain de maison en briques ou de betons. A peine a l'entree des lieux que les gamins courent comme des fous pour venir nous dire 'tata" (salut en radjani). Les femmes sont magnifiques dans leur saree multicolores, les hommes eux portent souvent un turban sur la tete. Tout est typique, c'est enfin l'Inde qu'on apprecie, l'Inde qu'on recherchait.

Faits marquants durant ce periple dans le desert. Au bout de la deuxieme journee, nous avons visite le temple du rat a Deshnok. Rats au pluriel car ils sont bel et bien des milliers! Ils vous marchent sur les pieds, ca grouille de partout! Au quatrieme jour, un pneu de la charette a une fuite. Nous montons le camp, Baba et Papou partent trouver un moyen pour reparer le pneu. Le lendemain matin la roue etait remontee. Trop forts! Au sixieme jour, nous faisons la halte de midi dans une ecole. Beaucoup de fous rires en perspective. Et l'avant dernier jour, nous passons a cote d'un etang autour duquel ont migre des milliers d'oies de siberie. Un vacarme du tonnerre. 

Le plus dur au bout de tout cette traversee, c'est les adieux. Nous auront meme verser une petite larme. Ils etaient attachants, simple et honnete. 

Depuis Phalodi, nous prenons un bus pour Jodphur. C'est la ville bleue. Son fort est de toute beaute. Le seul bemol sont ses ruelles poussiereuses, bruyantes et polluees. Un vrai cauchemard pour les bronches et les sinus. Pour se faire plaisir, nous prenons une chambre dans un petit hotel tout cosy. Les lieux sont decores avec beaucoup de gout ce qui donne un certain cachet.

 
Note : 5.00 - 1 vote



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
03/12/2008 | darjeeling | 1 commentaire

Tea-shopping a Darjeeling

Tea-shopping a DarjeelingApres un sacre coup de poker a Pokhara, nous voila enfin sur la route. Destination: le pays de Ghandi. Quitter le Nepal est deja dur en soit, mais laisser derriere nous tant de gens qui nous ont marque l’est encore plus. Toutefois, le Darjeeling n’est pas la porte a cote… 

En effet, 25 heures de trajet c’est long! Depart de Pokhara dans l’apres-midi ...

Lire la suite

 
08/12/2008 | kolkata | 0 commentaire

Tourist-a Calcutta

Tourist-a CalcuttaQuel bonheur de voyager en train!

C'est vrai, plus besoin de subir les folies des chauffeurs (chauffards!) de bus. Plus besoin d'avoir des sueurs froides. C'est meme dans une athmosphere bon-enfant que nous avons avale les 11 heures qui separent Siliguri de Calcutta - a present rebaptisee Kolkata - la capitale du West Bengal. Cela reste aussi le meilleur moyen de rencontrer la ...

Lire la suite

 
24/12/2008 | kodaikannal | 1 commentaire

Noel ideal a Kodaikanal

Noel ideal a Kodaikanal30 heures de train separent Kolkata de Chenai (anciennement Madras). C'est avec un estomac plus ou moins requinque que Pinky Koala a fait ce trajet. Passer plus de 24 heures dans le meme moyen de transport reste une experience troublante, meme si l'on dispose d'une couchette!

Passage eclaire a Chenai; une nuit guere plus dans cette ville bruyante, puante et ininterressante ...

Lire la suite

 
11/01/2009 | varkala | 0 commentaire

Varkala nous voila

Varkala nous voilaDur dur de quitter un petit nid douillet dans lequel on finit par se lier d’amitie avec la famille qui nous heberge. Seulement voila, le voyage et son appel a la decouverte titille et nous donne envie de voir si de nouvelles aventures nous attendent plus loin, ailleurs… Parfois ce desir peut mener a des endroits feeriques ou des gens merveilleux, mais parfois cela peut vire au ... Lire la suite

 
22/01/2009 | hampi | 0 commentaire

Hampi Shanti Shanti

Hampi Shanti ShantiEncore une grande aventure de longue haleine nous attendait au depart de Varkala, la belle petite plage proprette.

L'idee de base etait de passer une nuit sur les celebres backwaters qui longent la cote du Kerala. Une des dix choses a faire avant de mourir comme certains guides se complaisent a dire. Seulement voila, ce genre de petite croisiere a un prix: pecunier et ecologique ...

Lire la suite

 
31/01/2009 | arambol | 0 commentaire

Goa zoo & Konkan coast

Goa zoo & Konkan coastPlaya, c'est le mot qui vient direct a l'esprit lorsqu'on evoque l'etat de Goa. C'est aussi le nid pour un evantail plus que varie d'etres humains. Un veritable zoo! Par contre, la cote qui separe Goa de Bombay est sauvage et, en quelques foulees sur le sable chaud, deserte...

Nous quittons Hampi de nuit, vers 5h du matin. C'est vrai que nous n'avions aucune envie de passer une ...

Lire la suite

 
06/02/2009 | mumbai | 0 commentaire

Mumbai express

Mumbai expressOn savait qu'on n'aimait pas les grandes villes, mais la, nous avons touche le fond avec celle qu'on appellait Bombay. Voila pourquoi cet article s'intitule ainsi. Mais revenons la ou tout a commence.

Pour quitter Ganpatipule, cela releve de l'endurance. Le bus qui nous a conduit a Ratnagiri fut des plus chaotique. La ville de Ratnagiri ne l'est pas moins ...

Lire la suite

 
15/02/2009 | mt abu | 0 commentaire

Maharadjastani

MaharadjastaniEncore une journee de fou entre les rickshaws cingles du guidon, les taximans plus roublards les uns que les autres et les trains aussi rapides que l'administration indienne. Nous sommes partis de Nashik (rapellez-vous, les vignobles...) a 8h00 pour arriver a Mumbai a 13h00. Le chauffeur s'est trompe de gare, du coup encore une course pour arriver a la bonne ... Lire la suite

 
02/03/2009 | dehli | 1 commentaire

Dehli c'est fini!

Dehli c'est fini!Decidemment on aime bien arriver tot le matin dans les villes! La c'est 6 heures du matin a la gare de Old Dehli. Charge comme des mules on prends un rickshaw a pedales. C'est un petit pepe qui doit faire dans les 40 kilos tout mouilles qui nous propose un prix honnete pour nous amener dans le quartier qu'on voulait. On a des remords quand on le voit peiner a mort pour pedaler ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

Mes amis (2 amis)
© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil